Nicola Bay suspendu de ses fonctions au RN !

0
222

« Il y en aura d’autres, ça va être le Rassemblement National nid d’espions ! », a affirmé Gilbert Collard, président d’honneur et porte-parole de Reconquête!, le parti d’Éric Zemmour, depuis son départ du Rassemblement National.

Nicolas Bay, porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, a été suspendu de ses fonctions au sein du Rassemblement National pour « sabotage » car il est accusé d’avoir fourni des informations au parti d’Eric Zemmour sur la campagne de Marine Le Pen. « On n’a plus James Bond, on a maintenant James Bay, ironise Gilbert Collard. C’est la dernière trouvaille du Rassemblement National : j’espère qu’ils ne vont pas sombrer dans le syndrome de La Havane qui fait entendre des bruits de criquets ou des ultrasons surpuissants. » Pour le président d’honneur de Reconquête!, cette accusation « prend des proportions hallucinantes » au vu de la longue carrière politique de Nicolas Bay au Rassemblement National depuis 30 ans.

Si Gilbert Collard ne nie pas qu’il y ait eu des contacts entre Nicolas Bay et Reconquête, il affirme qu’il « n’y a pas eu de renseignements » car « il n’y a rien de stratégique à transmettre au Rassemblement National parce qu’il n’y a pas de stratégie […] Quand vous sortez d’une réunion du Rassemblement National, ce qui s’est dit à l’intérieur se sait à l’extérieur dans la minute. » Ainsi pour Gilbert Collard, accuser Nicolas Bay d’être un espion, « c’est très méchant, c’est une accusation grave. » Le ralliement de Nicolas Bay vers Zemmour semble inéluctable : « Il est bien évident que le Rassemblement National fait semblant de chasser quelqu’un qui est parti, pour sauver l’honneur », accuse Gilbert Collard. « C’est un peu du Labiche : je ne veux pas être cocu donc je quitte ma femme. » Et d’après lui, ce départ du RN vers Reconquête ne sera pas le seul : « Il y en aura d’autres, ça va être le Rassemblement National nid d’espions ! »

Pour lui, les cadres du Rassemblement National doivent se poser des questions : « Pourquoi des gens qui se sont dévoués partent avec le mal au coeur ? Je ne veux pas faire le procès de qui que ce soit, mais Nicolas Bay a 30 ans de dévouement à son actif. S’il s’en va, c’est qu’il y a bien des raisons de fond. » Et des raisons, Gilbert Collard en voit plusieurs, notamment liées à la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen : « C’est une ambiance, c’est un climat, c’est une atmosphère, ce sont des rivalités, ce sont des méchancetés, ce sont des crises idéologiques qui ne sont pas tranchées, c’est une exigence d’admiration de Marine dans des conditions qui ne sont pas acceptables par des gens comme moi ou Nicolas, on n’a pas été formés pour ça. »

L’arrivée d’Éric Zemmour dans le paysage politique lui aurait « redonné envie de faire de la politique. » Gilbert Collard se permet néanmoins un conseil à Marine Le Pen : « Je lui dirais de ne pas piétiner ceux qui lui ont permis d’être au petit niveau où elle est, parce que Nicolas Bay a fait partie de ceux qui l’ont beaucoup aidée, qui ont beaucoup travaillé pour elle, alors il faut avoir une certaine grandeur quand même. »

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.