Panique mortelle d’une collégienne en Alsace …

0
246

NDLR : Nous avons reçu d’un de nos lecteurs une analyse pertinente d’un fait divers tragique survenu en Alsace. Il démontre l’état psychique inquiétant de notre jeunesse.    De marche blanche et dépose de bougies, en cellules psychologiques, nos jeunes sont totalement démunis en présence d’événements tragiques dont notre société est le théâtre permanent. Nous en sommes à créer des « cours d’empathie » qui ne résoudrons rien bien entendu, et qui aggraverons ainsi l’opposition du « zombie et du fanatique » dont parle Finkielkraut

« Nous essaierons ici de donner une explication d’un fait divers limité, mais pleinement évocateur de l’état d’esprit exact de notre infortunée jeunesse nationale.

https://www.bvoltaire.fr/point-de-vue-en-alsace-le-fou-na-tue-aucun-enfant-la-peur-si/

C’est à la suite d’une agression extérieure à un collège alsacien que la direction a pris la décision de confiner les élèves dans leur classe à titre de protection préventive.

Cependant cette mesure au demeurant prévisible , a produit un effet hélas catastrophique , car une adolescente de 14 ans , au vu des événements , fut prise d’une crise de panique colossale , au point de subir une attaque cardiaque qui se révéla ensuite mortelle, car les secours ne purent la ranimer en dépit de tous les efforts déployés !

C’est selon moi, mais également selon le point de vue de l’auteur de cet article la révélation pleine et entière de l’état d’esprit global de notre jeunesse gauloise , dont la conscience est tragiquement prise dans l’étau épouvantable d’un contexte sécuritaire national terriblement anxiogène , sans même parler des informations internationales qui viennent s’ajouter à une situation mentale déjà très préoccupante.

Devant nous donc s’étale le spectacle paradoxal et insupportable d’une jeunesse hexagonale partagée entre les vraies racailles dont l’absence de morale en fait de redoutables et dangereux prédateurs , et d’innocents et jeunes vrai gaulois, élevés dans une vision bisounours de la vie, subissant de plein fouet l’impact de circonstances extérieures terrifiantes , sur lesquelles ils ne possèdent pas plus que nous aucun contrôle !

Tout porte à songer que cette gamine de 14 ans , a produite en elle même , cette réaction de panique désastreuse , en raison précisément d’un terrain psychologique terriblement  dégradé , sans lequel cet incident fortuit n’aurait pas produit chez elle , un tel résultat définitif.

L’avenir nous apprendra si le cas de cette malheureuse peut être considéré comme étant essentiellement isolé , ou si hélas d’autres exemples tragiques de même catégories seront portés à notre connaissance !

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.