Saint-Brevin : l’incendiaire de la maison du maire serait un gaucho-zadiste !

0
602

COMMUNIQUE DE LA COORDINATION PARTOUT CALLAC

Une rumeur circule avec insistance à St-Brévin : le pyromane responsable de l’incendie des deux véhicules du maire de St-Brévin, Yannick Morez, et d’une partie de sa maison aurait été arrêté.

Il s’agirait d’un militant d’extrême gauche bien connu (il serait membre des Soulèvements de la terre), très actif lors de l’occupation de la ZAD de Notre Dame des Landes, pris en photo à plusieurs reprises aux côtés de la Maire de Nantes, Johanna Rolland.Cet individu avait déjà été interpellé à plusieurs reprises pour des actes de pyromanie.

La Coordination Partout Callac rappelle que c’est elle qui avait la première révélé la presse de l’annulation du projet Horizon, à Callac, et de la démission du maire de Saint-Brévin, alors que dans les deux situations, la volonté des intéressés était de différer au maximum la date de l’information. D’où ce communiqué.

Si cette arrestation est bien réelle, elle pose plusieurs questions auxquelles il doit obligatoirement être répondu :

Tous les accusateurs qui se sont acharnés contre le Collectif de la «Pierre attelée» qui combat l’implantation d’un CADA à côté de cette école, vont-ils présenter des excuses pour leurs accusations mensongères ?

La mairie de St-Brévin et tous les bien-pensants qui ont organisé une manifestation pour dénoncer cet incendie en accusant ouvertement «l’extrême droite» d’être à l’origine de ce sinistre (ajoutant que la république était en danger) vont-ils reconnaître leur dénonciation comme calomnieuse et présenter leurs excuses ?

Ceux qui ont monté de toute pièce la mascarade autour du départ de Morez à cause de «l’extrême droite» vont-ils reconnaître l’absence de fondement de cette campagne et présenter leurs excuses les plus plates ?

Le ministre de l’intérieur qui s’est servi de cet évènement pour prétendre qu’il y avait d’insupportables violences d’extrême droite, va-t-il reconnaître qu’il s’est fourvoyé donc renoncer à s’acharner contre les patriotes et cesser d’interdire leurs rassemblements et manifestations parfaitement légales, légitimes et non violentes ?

Nous nous interrogeons. Comment se fait-il que la presse n’enquête pas sur le responsable de l’incendie ? L’objectif des médias était-il seulement d’accuser sans preuve «l’extrême droite» mais pas de chercher le vrai coupable ?Et la gendarmerie, pourquoi est-elle totalement silencieuse ? Confirme-t-elle cette arrestation du pyromane ? Y a-t-il des consignes du ministère de l’intérieur pour garder secrète cette arrestation ? Ou bien n’est-ce qu’une rumeur, et il appartient aux autorités de la démentir au plus vite.

N’oublions pas qu’à Bordeaux, ceux qui ont incendié la porte de la mairie étaient soi-disant des membres de l’extrême droite. Les gens arrêtés étaient en réalité des membres de l’extrême gauche.

À l’Hay-les-Roses, ceux qui ont attaqué la maison du maire, en tentant d’y mettre le feu et qui ont attaqué sa femme et ses enfants n’étaient pas des gens d’extrême droite, mais des racailles de cités, soutenus par l’extrême gauche.

Aujourd’hui, à St-Brévin, la vérité est en train d’apparaître et il va se confirmer que «l’extrême droite» n’est en rien concernée, contrairement à ce que prétendait l’extrême gauche et tous les bien pensants.

Nous le disons, d’une manière générale, il est temps que toutes ces accusations infondées cessent.

Le seul danger qui menace réellement la France aujourd’hui, hormis les attentats islamistes, est la violence de l’extrême gauche qui s’exprime au travers de multiples évènements.

Les patriotes qui veulent défendre leur pays et préserver notre identité et notre culture ne sont pas des criminels.
Il est inacceptable que ces personnes soient calomniées, menacées, agressées ou poursuivies devant les tribunaux.
Ceux qui devraient être dénoncés et poursuivis sont ceux qui soutiennent l’immigration incontrôlée qui frappe notre pays et va le détruire.

La Coordination Partout Callac dénonce tous les discours des bien pensants qui accusent sans aucune preuve les patriotes alors que les enquêtes démontrent les unes après les autres que ceux qui sont responsables des exactions qu’ils dénoncent sont des individus de leur propre camp.

Le 12 juillet 2023.
Bernard GERMAIN
Porte-parole de la Coordination Partout Callac (www.partoutcallac.fr)

06.38.80.23.89 – 02.96.20.22.82



LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.