Les agressions aux piqures des migrants ?

2
940

Soupçons de piqûres sauvages : un migrant de 20 ans mis en examen, s’agit il d’un « jeu » des migrants en France ?

Un migrant de 20 ans à été arrêté. Trois femmes ont affirmé avoir été agressées par cet homme durant « La Chanson de l’Année » sur TF1, un concert filmé qui s’est déroulé sur une plage de Toulon (Var), ce vendredi. Une trentaine de personnes affirment avoir subi une piqure durant cette soirée. De son côté, le suspect nie les faits. Il a été mis en examen, une première en France depuis le début de cette vague de piqures sauvages.

Un homme âgé de 20 ans en situation irrégulière en France a été mis en examen ce dimanche pour « violences aggravées par deux circonstances, arme et préméditation » avant d’être placé en détention provisoire a annoncé le parquet de Toulon (Var). Une information judiciaire a été ouverte. Ce ressortissant tunisien est notamment soupçonné d’avoir utilisé une seringue pour piquer ou tenter de piquer des personnes vendredi soir, sur les plages du Mourillon, durant l’enregistrement de l’émission « La Chanson de l’Année » sur TF1.

Environ 15 000 spectateurs ont assisté à ce concert qui a été diffusé sur la chaîne de télévision, auquel de nombreux artistes ont participé. Au total, une trentaines de personnes se sont présentées au commissariat dans les heures qui ont suivi, affirmant avoir fait l’objet d’une piqure durant ce spectacle. « Elles ont toutes été dirigées vers l’hôpital afin qu’un prélèvement puisse être réalisé, ainsi que des examens, pour déterminer si une substance a été injectée, et si oui, laquelle ».

Durant cette nuit festive, marquée par ces agressions, un homme de 20 ans a été interpellé et placé en garde à vue. Ce dernier s’est d’abord fait remarquer en se montrant agressif envers une agent de sécurité à l’entrée du site. Peu après, la victime a été prise en charge par les secours après avoir décrit « des vertiges », d’après cette même source. « Elle a déclaré qu’elle avait ressenti une piqure à un poignet en croisant le suspect, avant de se sentir mal », souligne-t-on. « Elle a été victime d’un malaise, mais nous n’avons pas pu encore déterminer si ce malaise était lié à une substance nuisible introduite dans la seringue ou à la situation de stress qu’elle venait de connaître », a détaillé le parquet de Toulon.

Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont été requis vers 22 heures pour une femme qui venait d’être agressée par un homme muni d’une seringue, qui avait tenté de la piquer, en vain. Les agents de sécurité ont repéré un suspect, qui correspondait à la description, peu après. Les policiers de la BAC l’ont immédiatement interpellé. Une troisième victime – également une jeune femme – a elle aussi rapporté avoir subi une agression de la part de cet homme, sans être piquée.

Le jeune Tunisien nie quant à lui les faits, malgré des témoignages le mettant en cause. Celui-ci fait par ailleurs l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF), qui n’a pas été respectée et qui pourrait ne jamais l’être étant donné qu’il est le père d’un enfant. Cet homme est déjà connu des services de police pour des faits de violences, d’usage de produits stupéfiants ou encore de vols. Il a également été condamné en 2020 pour violences conjugales sur sa compagne selon Le Figaro.

Les enquêteurs de la sûreté départementale du Var sont en charge des investigations. Il y a un mois, le parquet de Toulon a mis en place un protocole avec les forces de l’ordre. Un examen médico-légal pour les victimes a été instauré. Il s’agit d’effectuer des prélèvements sanguins et urinaires, ainsi que des prélèvements capillaires dans les six semaines. Le but : détecter avec précision une substance toxique qui aurait été injectée.

Depuis plusieurs mois, les cas de piqures sauvages se multiplient partout en France, notamment dans les boites de nuit ou les lieux festifs comme les concerts. Au total, près de 400 plaintes auraient déjà été déposées. Cette mise en examen à Toulon est la première depuis le début de cette vague d’agressions à la seringue, à l’automne dernier.

2 COMMENTAIRES

  1. C’et beaucoup plus grave que l’on imagine : imaginez que l’injection d’un « produit » vous rende dépendant de celui-ci dès la 1ère injection… il suffit de suivre le futur client pour en faire un abonné perpétuel, sinon son esclave à vie. Il serai temps que l’on laisse tomber les « droits de l’homme » qui ne fontionnent qu’à sens unique et passions à des mesures répressives plus efficaces. Appliquons la loi du Talion dans toute son efficacite, un viol contre 10 ans à minima, une piqure pour une autre, un « sourire kabyle » contre un autre, terminé les confusions de peines, remplacées par l’addititon cumulées des condamnations, l’incarcération payante, soit par la famille soit par l’interessé par des travaux forcés ; celà ferait peut être faire réfléchir les candidats à la crapulerie encore aurélolée de nos jours. Fini les bisounours, les bougies et les receuillements de lopettes devant l’horreur qui nous attend si nos législateurs ne se remuent pas. Il serait peut être temps de réagir en tant que citoyens et non plus en contribuables décervelés, lets des moutons allant à l’abattoie en bêêêêlant !

  2. Il y a quelques années j’avais trouvé sur le net des gens qui établissaient ce qu’ils appelaient la « liste des milles ».
    Il s’agissait de créer et de divulguer la liste des 1000 plus grands traîtres ayants vendu notre pays à nos ennemis (politiques,journalistes, juges etc…).

    Cette liste devait contenir toutes les informations nécessaires (noms, adresses, liens familiaux et autres informations) pour que les patriotes, le moment venu, puissent agir afin, par exemple, de leur appliquer une juste punition .

    Il est en effet probable qu’ils aient prévu une solution de secours en cas ou le vent tournerait en leur défaveur telle qu’une fuite en amérique du sud par exemple, ce qu’il faudrait éviter en agissant vite (et bien sur dans le respect de la loi bien entendu).

    De telles personnes habitent sans doute près de chez moi(et près de chez vous).

    Cette liste a disparue du net peu de temps après y être apparue.
    J’espère qu’elle existe toujours, qu’elle a été complétée et qu’elle réapparaîtra le moment venu.

    PS: il n’y a rien eu de plus illégal que la révolution française.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.