Protégeons nos enfants contre les prédateurs de tous poil !

0
335

Le tsunami nauséabond (plus ou moins détourné au prétexte d’ouverture ou de lutte contre les stéréotypes de genre …) à l’assaut de nos enfants devient particulièrement inquiétant. Il semble que la pédophilie et la pédocriminalité qui se développent sur ce terreau soient un sujet tabou qui n’est abordé qu’avec une infinie prudence par les médias. Toutes les enquêtes sont freinées ou étouffées, et dans le même temps drag queen, interventions en classe de lobbies LGBT se multiplient au prétexte contestable de lutter contre les stéréotypes et les déterminismes naturels.

Nos enfants devraient pouvoir jouir d’une enfance épargnée de tous les fantasmes des adultes !

Ce sujet essentiel a fait l’objet de plusieurs articles dans nos colonnes :

https://burdigala-presse.fr/offensive-en-regle-des-drag-queens-laissez-nos-enfants-tranquilles

https://burdigala-presse.fr/bordeaux-quand-lideologie-des-elus-veut-imprimer-sa-marque-sur-des-manifestations-destinees-a-la-petite-enfance

https://burdigala-presse.fr/pervertir-des-le-berceau-bravo-bordeaux

«Chaque année en France 13.000 filles et 35.000 garçons sont victimes de viols. La pédocriminalité ne cesse d’augmenter à la faveur des réseaux sociaux.»

Neila de la Team Moore, un mouvement citoyen de lutte contre la pédocriminalité sur internet était l’invitée d’André Bercoff sur Sud Radio.

Beaucoup de choses y sont évoquées : les avancées en matière de justice, les freins et les scandales, comment les réseaux sociaux tels Facebook laissent proliférer les contenus pédocriminels (leurs algorithmes mettant en contact les profils de mineurs avec ceux d’adultes, par exemple), comment les prédateurs sexuels s’y prennent concrètement, le manque de prévention et comment protéger les enfants.

Elle raconte aussi les dramatiques conséquences du grooming (quand un prédateur enjolive un enfant pour avoir ses photos nues ou des relations sexuelles, que ce soit par la manipulation, la menace de mort – envers l’enfant ou ses parents – le chantage au suicide, etc.) Qui ne s’arrête hélas pas au virtuel : des mineurs, pensant correspondre avec un utilisateur de leur âge, iront à des rendez-vous, et seront violés.

Lanceuse d’alerte et collaboratrice des forces de l’ordre, Neila Moore, qui travaille d’arrache pied bénévolement, agit sous pseudonyme. Elle aura permis la capture et la condamnation de plusieurs dizaines pédocriminels. Elle est l’auteur du livre collectif Les prédateurs sont dans les poches de vos enfants, aux éditions Télémaque.

Une vidéo que tout parent se doit de visionner.

Merci à André Bercoff, lors de cet entretien, de rétablir l’honneur de l’Eglise, seule accusée de ces actes criminels et la seule qui accepte de faire le ménage en son sein.

Laissez nos enfants tranquilles ! Faisons tomber le tabou de la pédophilie , et combattons sans faiblesse les fruits pourris de Mai 68, colportée par Cohn Bendit ou Libération qui font l’apologie de la pédophilie pour « éveiller les enfants » à la sexualité et détournent maintenant de façon cynique ce concept difficile à défendre maintenant sous forme de lutte contre les stéréotypes .

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.