Une proche du ministre de l’Agriculture au lobby des pesticides !

0
175

Selon le site d’information Contexte, Éléonore Leprettre, ancienne cheffe de cabinet de Marc Fesneau, nouveau ministre de l’Agriculture, deviendra au 1er juin directrice de la communication et responsable des affaires publiques de Phytéis (ex-UIPP), l’association professionnelle qui défend les intérêts des entreprises agrochimiques.

Son départ et sa nomination étaient prévus avant que Marc Fesneau ne soit nommé à l’Agriculture. Il n’en demeure pas moins que l’arrivée d’Éléonore Leprettre, son ancienne cheffe de cabinet et conseillère, chez Phytéis (ex-UIPP), l’organisation professionnelle française regroupant les entreprises qui commercialisent en France des produits phytosanitaires et des pesticides, pose question.

Marc Fresneau

Selon le site Contexte, qui a révélé l’information, elle deviendra au 1er juin directrice de la communication et responsable des affaires publiques de ce lobby qui défend 19 producteurs de pesticides, dont Bayer (qui a racheté Monsanto) et BASF. De fait, leurs chemins pourraient être amenés à se recroiser. Par exemple dans le cadre de la mise en œuvre du plan Écophyto II + qui prévoit notamment de réduire les usages de produits « phytopharmaceutiques » ​de 50 % d’ici à 2025.

La reconversion professionnelle d’Éléonore Leprettre dans le privé est antérieure à la promotion de Marc Fesneau, rappelle Le Monde . La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) avait été saisie le 26 avril de sa demande de quitter le service public pour Phytéis. Et la HATVP a rendu un avis favorable le 16 mai, quatre jours avant l’annonce du nouveau gouvernement.

On peut également souligner que Marc Fresneau connaissait les nouvelles fonctions de son ancienne cheffe de cabinet lorsqu’il a accepté son poste à l’Agriculture. Suffisant pour susciter la polémique.

Comme le monde est petit… Et comme cette embauche est opportune. Et si on décidait au contraire de privilégier la santé sur les intérêts de l’agrochimie ?​, ironise également sur Twitter Olivier Faure, premier secrétaire du Parti Socialiste.

« Les lobbyistes n’ont pas l’oreille attentive du gouvernement, ils sont le gouvernement ! », s’est ému le député LFI Loïc Prud’homme, qui s’engage à « déposer une proposition de loi contre ces pratiques dès l’été ».

Sollicitée par Le Monde, Éléonore Leprette n’a pas donné suite.

Marc Fesneau n’a pas réagi.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.