Éléments de réflexion sur la crise en Ukraine

0
466

Nous vivons une période agitée, où des événements inquiétants se produisent. Il n’est pas évident de se faire une opinion rationnelle tant l’émotion est grande et le bruit médiatique assourdissant.

Nous avions décidé de ne pas parler du sujet de la crise ukrainienne mais la situation actuelle avec le déferlement d’informations le plus souvent univoque avec les bons et les méchants ce qui est un peu léger.

Il semble qu’à la crise du Covid 19 et de la peur de la mort, une autre peur, une autre psychose se développe, bloquant toute réflexion alors qu’il est nécessaire d’appréhender tous les éléments, notamment historiques qui sont à la racine de cette crise.

Nous avons collationné ci après des documents émanant de sources sérieuses afin de vous permettre de vous faire une opinion rationnelle, dans la mesure du possible. Il faut essentiellement connaître les faits historiques si on veut tenter de comprendre la crise actuelle. Sans cela on s’expose à toutes les manipulations de la propagande des deux camps. Certains d’entre nous sont submergés par des sentiments basés sur l’écume médiatique. On voit resurgir des arguments mettant en avant l’inviolabilité des frontières et la souveraineté des nations, qui sont bien sûr nobles et recevables.

Mais dans la bouche de fanatiques de la mondialisation et du village mondial comme Bernard Henri Lévy c’est pour le moins paradoxal… Et puis il n’y a pas si longtemps, des faits similaires se sont produit sans que cela émeuve les opinions publiques, en raison de l’absence de couverture médiatique comme pour le conflit territorial entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ou avec l’approbation de toutes les caisses de résonance médiatiques dans le bombardement de la Serbie par l’OTAN qui a abouti à la création du Kosovo, qui est pourtant le berceau de ce pays. Les frontières et la souveraineté sont à géométrie variable pour le Nouvel Ordre Mondial américain! Sans oublier bien sûr le conflit du Dombass sur le territoire de l’Ukraine où, depuis 2014, les populations civiles vivent un enfer dans le silence des bien pensants.

Le bilan en tous cas de cette main mise de l’OTAN sur l’Europe est catastrophique pour l’Ukraine qui n’avait vraiment pas besoin de ça, et de la véritable Europe des Nations qui se trouve à nouveau confrontée à une guerre civile qui l’affaiblit alors que la montée en puissance de la Chine exigerait de créer un pôle de puissance européenne .

Nous avons mis ci après des vidéos émanant de personnalités compétentes et informées afin de donner un peu de profondeur à l’analyse.

Entretien avec Roland Dumas réalisé en 2018 qui était au cœur des négociations lors de la dissolution du Pacte de Varsovie:

On apprends notamment qu’il n’y a pas eu de traité de paix avec l’Allemagne à la fin de la guerre… Nous sommes gouvernés par des gens sérieux comme on voit ! Les troupes de l’OTAN ont décidé de réarmer les pays baltes alors que les négociations avec Gorbatchev portaient sur le désarmement, des promesses formelles ont été faites, au moins verbalement, et il semble même qu’un document écrit mis au jour en Grande Bretagne confirme totalement ce fait. Et depuis, l’OTAN n’a pas cessé d’avancer ses pions, c’est un fait avéré.

Entretien avec Slobodan Despot, citoyen suisse, animateur du site « Antipresse »

Ce site anticonformiste est tenu par un fin connaisseur des pays de l’Est. Né en Serbie, il est russophone et a traduit le dissident Alexandre Zinoviev.

Le Général Vincent Desportes crée le malaise sur le plateau

Bien que réputé proaméricain, il appelle déjà en 2020 l’Union Européenne à prendre ses distances vis-à-vis de l’OTAN et à ne plus s’aligner sur les États-Unis : « il est parfaitement déraisonnable pour l’Europe de lier son destin stratégique à une puissance dont les intérêts stratégiques sont de plus en plus divergents des siens »

Anne Laure Bonnel reporter de guerre au Donbass

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.