Persécutions des minorités religieuses : Ouïghours oui, chrétiens non !

0
147

AVEZ-VOUS FAIT LE MÊME CONSTAT QUE L’OBSERVATOIRE DU JOURNALISME ? LORSQUE L’ON PARLE DE LA CHINE DANS LES MÉDIAS DE GRAND CHEMIN, C’EST DEPUIS UN CERTAIN TEMPS TRÈS MAJORITAIREMENT POUR PARLER DU SORT DE LA MINORITÉ MUSULMANE OUÏGHOURE. EN COMPARAISON, LES MÉDIAS DE GRAND CHEMIN SONT TRÈS DISCRETS SUR LES PERSÉCUTIONS À L’ENCONTRE DES CHRÉTIENS DANS LE MONDE. POURTANT, IL Y A DE LA MATIÈRE… REVUE DE PRESSE POUR UN DÉBUT D’EXPLICATION.

LES OUÏGHOURS, UNE OBSESSION MÉDIATIQUE

La persécution de minorités religieuses est un phénomène massif dans le monde. Pour quelle raison les médias de grand chemin se focalisent-ils sur l’une d’entre elles plutôt que sur une autre ou sur plusieurs ? S’il n’y a pas lieu d’établir un « classement » dans les mauvais traitements et quelle qu’en soit l’explication, le moins que l’on puisse dire est que le sort réservé par le gouvernement chinois à la minorité Ouïghoure ne laisse pas indifférent en France.

Pour ne citer que quelques exemples, en mars 2019, le journal Le Monde se targuait d’avoir consacré un article à la minorité musulmane dès le 8 juin 1956. L’information sur le peuple ouïghour a gagné en intensité au fil des mois et des années.

Dans la période récente, en juillet 2020, France Info se veut sur son site assez directif avec ses lecteurs en présentant en titre : « L’article à lire sur la répression des Ouïghours en Chine ».

L’Obs a mené une enquête avec la chaine anglaise BBC et divulgue le 3 mars 2021 les grandes lignes d’« un rapport chinois (qui) confirme la volonté de détruire les structures sociales Ouïghoures ».

Difficile donc de passer à côté des informations au sujet du sort réservé aux Ouïghours.

LA PRESSE QUOTIDIENNE RÉGIONALE BAT LE PAVÉ

Dans la presse quotidienne régionale, l’heure est également à la mobilisation.

Parmi l’une d’entre elles dont la PQR se fait l’écho, le 10 décembre 2020, Sud-Ouest nous apprend que le joueur de football « Griezmann rompt son partenariat avec Huawei » en signe de protestation contre les autorités chinoises.

A Mulhouse le 23 mars, ce sont « des jeunes mobilisés pour la cause Ouïghoure » selon L’Alsace.

Le 25 mars, c’est Le Télégramme qui nous informe que « 14 000 personnes signent une pétition en soutien aux Ouïghours ». Le Midi Libre nous apprend le 26 mars qu’à Lodève des citoyens battent le rappel pour les Ouïghours. On pourrait multiplier les exemples…

DES SANCTIONS QUI PLEUVENT

À la lecture des médias nationaux, on apprend que non seulement l’opinion publique occidentale est intensément sensibilisée à ce sujet, mais également l’Union européenne et certains gouvernements annoncent prendre des sanctions à l’encontre de la Chine.

Le 22 mars, LCI nous informe que « Bruxelles sanctionne Pékin, qui riposte ».

Selon La Tribune le 25 mars, « le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a exprimé en termes frappants la position du gouvernement, estimant ce jeudi que ce qui se passe avec les Ouïghours est totalement inacceptable et même choquant, bouleversant ».

20 Minutes nous informe le 28 mars que « Les États-Unis et le Canada ont rejoint l’Union européenne ce lundi pour prendre des sanctions diplomatiques contre la Chine ».

DES MISES EN PERSPECTIVES ASSEZ RARES

L’information sur les persécutions religieuses est-elle bien hiérarchisée ? Pour parler clair, parle-t-on de la persécution de certaines minorités à la hauteur de leur ampleur et de leur intensité ?

Quelques articles nous donnent des indications.

En avril 2019, LCI tente une mise en perspective suite aux déclarations d’une députée LR, Valérie Boyer, mais se ravise assez vite : « Les recensements sont rares concernant les autres religions (que la religion catholique NDLR). Mais à travers le monde, d’autres minorités religieuses sont elles aussi persécutées en raison de leur foi. »

C’est sur des sites confessionnels que l’on trouve des informations plus précises à ce sujet :

Le 26 novembre 2019, selon la radio RCF,  le rapport de L’Aide à l’Église en Détresse qui vient de sortir démontre que « la religion chrétienne reste la plus persécutée au monde ».

Même appréciation sur le site suisse Cath.ch :

La répression contre les Chrétiens dans le monde est non seulement importante, elle semble gagner en ampleur. « Le nombre de chrétiens persécutés dans le monde a bondi en 2020 », affirme Valeurs actuelles le 13 janvier 2021 à partir de chiffres publiés par l’association protestante évangélique Portes ouvertes, membre de la Fédération protestante de France.

« les chrétiens concentrent le plus d’hostilités à leur égardf, un point souligné par le rapport indépendant commandé par Jeremy Hunt, alors ministre britannique des affaires étrangères, publié le 12 Juillet 2017″

Marianne confirme à gauche son anticonformisme en permettant à Jacques Julliard d’affirmer que

« Certes, les Ouïghours musulmans du Xinjiang, en Chine, au nombre de 12 millions, sont l’objet d’une répression massive, abominable. Mais la persécution des chrétiens à travers le monde, par son extension géographique et par sa permanence à travers le temps, est sans aucun doute la plus systématique ».

DES CHRÉTIENS PERSÉCUTÉS EN FRANCE : QUI EN PARLE ?

C’est en dehors des médias de grand chemin que l’on peut trouver des illustrations de cette persécution des Chrétiens à travers le monde.

Alors qu’en Turquie, le climat se durcit pour les chrétiens selon Portes Ouvertes, le site des chrétiens persécutés, un parlementaire s’inquiète des fermetures d’églises en Algérie, selon Algériemondeinfos.comEn avez-vous entendu parler ? Mais il ne faut parfois pas aller bien loin pour trouver d’autres exemples :

Liberté Politique nous apprend le 30 mars que, « après plusieurs semaines d’enquête, l’ECLJ rend public ce mardi 30 mars 2021 un rapport et un reportage faisant état de la persécution que subissent en France les personnes issues d’un milieu musulman suite à une conversion au christianisme. »

L’Incorrect interviewe le 26 mars Gregor Puppinck qui présente les grandes lignes de ce même rapport « et un reportage sur les persécutions subies en France par les personnes issues d’un milieu musulman et converties au christianisme ».

Alors, comment expliquer ce silence assourdissant des médias de grand chemin au sujet de la persécution des Chrétiens dans le monde et même en France ?

France 24 nous donne un début de réponse, après avoir pris le pouls des parlementaires :

« Si tous à gauche s’accordent sur l’importance de porter secours aux chrétiens persécutés, peu de députés rejoignent les groupes de soutien composés quasi exclusivement de personnalités de droite »

Ainsi donc, parler et dénoncer les persécutions à l’encontre d’une communauté musulmane serait consensuel alors qu’évoquer les persécutions contre des Chrétiens ne le serait pas ? CQFD

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.