Agression sexuelle d’une fillette : le père fait justice !

0
335

Roanne : Le père qui a roué de coups l’agresseur sexuel présumé de sa fillette visé par une enquête

Le parquet a ouvert une enquête visant cet homme qui a arrêté lui-même et roué de coups un adolescent soupçonné d’avoir agressé sexuellement sa fillette. Le père a affirmé ce mardi qu’il ne regrettait pas son geste, même s’il n' »aurait pas dû le faire ».

Le père qui a roué de coups un migrant mineur isolé de 16 ans qui aurait agressé sa fillette de 6 ans, à Roanne (Loire), est visé par une enquête du parquet, tout comme ses trois amis qui auraient également frappé le suspect. Une procédure judiciaire a en effet été ouverte pour « violences aggravées en réunion commises avec une arme par destination » a-t-on appris, confirmant une information de BFMTV.

Aucune plainte n’a été déposée pour l’heure concernant ces faits de violences sur cet adolescent. Ce dernier a quant à lui été mis en examen et écroué ce dimanche a annoncé le procureur de la République, Abdelkrim Grini.

Le père de famille s’est exprimé auprès de nos confrères ce mardi. Il reconnaît avoir « roué de coups » l’adolescent le lendemain de l’agression présumée, affirmant qu’il était alors « dans un état second ». « Je n’aurais pas dû le faire mais je ne regrette en aucun cas de l’avoir fait. (…) Heureusement qu’il y avait mes amis et que j’étais un minimum lucide pour appeler la police, sinon il est possible que je sois allé plus loin », a-t-il confié.

Le mineur isolé âgé de 16 ans est soupçonné de s’être introduit dans le pavillon de cette famille, durant la nuit de jeudi à vendredi, avant d’entrer dans la chambre de la fillette du couple et de l’agresser sexuellement. Il a pris la fuite après être tombé nez à nez avec la mère de famille.

Le lendemain, dans la nuit, le père de la victime et trois autres personnes ont mis en place une surveillance dans le quartier et ont retrouvé le suspect qui rodait autour de la maison. Le mineur a alors été violemment frappé. Dix jours d’incapacité totale de travail (ITT) lui ont été attribués. Le père de famille risque désormais une peine de prison ferme.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.