Des sympatisants RN tabassés à Bordeaux par des antifas

0
271

Bordeaux : six personnes en garde à vue pour avoir agressé des sympathisants RN

Six personnes placées en garde à vue à Bordeaux pour l’agression de trois sympathisants d’RN, alors qu’ils étaient attablés à la terrasse d’un bar en juillet dernier.

Six personnes interpellées et placées en garde à vue lundi à Bordeaux suite à la plainte de Pierre Le Camus, ancien candidat RN aux législatives en Gironde, précise le parquet de Bordeaux. Elles sont soupçonnées d’avoir agressé deux sympathisants d’extrême droite et le candidat, le 9 juillet dernier vers 1 heure du matin, alors qu’ils étaient attablés à la terrasse d’un bar dans le centre-ville a appris France info. Au moins cinq personnes interpellées seraient issus de la mouvance antifa.

Les six personnes interpellées sont nées entre 1999 et 1989, confirme le parquet de Bordeaux. Les investigations sont en cours, aucune orientation pénale du dossier n’est encore décidée.

Selon France info, le soir du 9 juillet, les trois hommes ont été invectivés, d’abord par deux individus qui les ont identifiés comme des sympathisants RN, puis rapidement par un groupe de plusieurs dizaines de personnes. Les trois hommes ont alors été attaqués physiquement, des ITT allant de 4 à 21 jours ont été prescrites.

Selon des témoins du bar, les hommes agressés auraient fait part de leurs idéaux politiques, et évoqué la marche des fiertés, au cours de laquelle des participants avaient reçu des cailloux, quelques semaines auparavant. Les personnes interpellées ont été identifiées grâce à la vidéosurveillance des caméras municipales ainsi que celles des transports en commun ont permis d’identifier six hommes.

Pierre Le Camus a toujours nié avoir participé à la marche des fiertés et à ce caillassage, le 12 juin 2022, jour du premier tour des législatives.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.