Les centrales à charbon allemandes: autopsie d’un crime « d’écocide » !

0
111
A mining machine is working in the Inden opencast lignite mine in Schophoven, Germany, Tuesday, Jan.14, 2020. In the background is the Weisweiler lignite-fired power plant. Negotiations with the lignite companies on compensation for the shutdown of coal-fired power plants have dragged on longer than planned. Decisions could be made this week. A meeting of the power plant operators with the federal government is planned as well as a top-level meeting of the prime ministers of the coal-producing countries with Chancellor Merkel (CDU) on Wednesday. (Federico Gambarini/dpa via AP)/PRO106/20014367050328//2001141120

Le règne de la corruption chez les verts allemands

Dans un précédent texte, j’accusais les allemands de tricher avec l’écologie. J’évoquais les centrales à charbon avec lesquelles ils transforment l’atmosphère en une gigantesque poubelle, gavent la planète de CO2, et exigent en nous faisant la leçon au sein de l’Europe que nous abandonnions l’énergie nucléaire.

Ils ont des complices en France pour cela, l’esprit Pierre Laval n’étant pas mort. Mais cette affaire est encore plus misérable que je ne le pensais : Greenpeace et les Verts, bien décidés à ignorer les conséquences du tueur noir, ont poussé à son déploiement par le très, très puissant Cartel allemand du charbon et de l’acier.

Voici la déclaration du président des verts au Bundestag : “Nous sommes prêts à accepter un retour temporaire au charbon comme source d’énergie”.

Ce Monsieur est devenu par la suite ministre fédéral de l’Environnement, il s’appelle Jürgen Trittin. Et ce n’est pas seulement en tant que dirigeant des Grünen que ce mercenaire digne descendant des Uhlans l’a fait…
Vous avez noté qu’il précise : “temporaire” alors qu’il allait faire creuser les mines de lignite à ciel ouvert pour alimenter ses centrales géantes, et que l’Allemagne partait pour 50 ans minimum dans cette direction.

Comment les verts ont-ils été les auteurs d’un tel crime ? Parce que le Cartel a financé généreusement les associations et fondations d’obédience grünen. Tout comme ce même Cartel avait financé un certain Hitler dans les années 30, et tiré ensuite de la guerre une immense fortune. (1)
Les charbonniers allemands ont compris que les éoliennes vont amuser les idiots et jeter un voile à l’abri duquel ils allaient construire une gigantesque industrie autour du charbon. Pour cela, il faut au préalable que les idiots utiles, les écologistes, obtiennent la démolition de l’industrie nucléaire.

Détruire et reconstruire, c’est ce que le cartel avait fait en 1870, puis en 1914, puis en 1940.

Aujourd’hui, la réouverture des mines et la construction de dizaines de centrales à charbon à la place des centrales nucléaires, c’est un jackpot à 300 milliards (2). Qui peut résister à de telles masses d’argent ? Ouvrons une parenthèse sur ce qu’est vraiment l’énergie-charbon (source : Ecole des Mines de Paris, Jean-Marc Jancovici) : Là où se trouve du lignite, les habitants sont déportés, puis on arrache cultures et forêts, les routes sont détruites, les villages, les maisons, les églises, les cimetières etc. Le lignite se ramasse en creusant le sol à ciel ouvert jusqu’à 100 mètres de profondeur, et sur des milliers d’hectares. 300 villages ont ainsi disparu en 30 ans, même leurs sols ont disparu. Les images de ce massacre visibles par le lien ci-dessous (3), sont tout simplement dantesques. Dépêchez-vous d’en rire, sinon vous allez en pleurer. Chaque centrale est alimentée par sa propre ligne ferroviaire, car elle consomme 50.000 T de charbon /jour. Soit un train complet toutes les heures. Elle dégage 10.000 T de cendres / jour à évacuer. 10.000 T / jour !

En comparaison, la totalité des 70 réacteurs nucléaires français, civils et militaires, produit moins de 200 T de déchets / an, déchets qui sont retraités et non pas rejetés dans la nature. La très faible quantité de déchets de l’industrie nucléaire est connue des physiciens, car un gramme d’uranium produit la même énergie qu’un million de grammes de charbon.

Donc l’énergie nucléaire produit exactement un million de fois moins de déchets que le charbon.

C’est le principe de Lavoisier : “les masses sont rigoureusement conservées lors des changements d’état de la matière”. Or on ne parle que du nucléaire, et jamais des déchets de l’énergie-charbon, qu’il faut prendre le temps de lire. Il y a les cendres, bien sûr, mais il y a aussi la fumée, qui passe par des dispositifs actifs pour en extraire les particules. Les eaux qui servent à filtrer ces fumées se chargent de toutes sortes de produits toxiques, dont des métaux lourds et des produits radioactifs. Le lignite qu’on brûle contient toutes sortes de matériaux nocifs. Une centrale de 1000 mégawatts électriques disperse chaque année dans les fumées ou dans l’eau 500 tonnes de métaux lourds, 5 tonnes d’uranium (c’est une moyenne), et 13 tonnes de thorium ! Ainsi, une centrale à charbon rejette en silence beaucoup plus de produits radioactifs qu’une centrale nucléaire (4), et elle les rejette dans la nature.
Et bien sûr nos Grünen ne s’en plaignent pas.
Et ce n’est pas tout : le rejet le plus important en volume et en masse est le dioxyde de carbone, l’un des agents du réchauffement climatique : 150.000 T de CO2 par jour et par centrale. L’Allemagne compte 84 centrales.
Par comparaison le français moyen, toutes activités confondues, rejette 10 T de CO2 par an. Et à peu près 0 T pour son électricité, et ceci, nous le devons à l’énergie nucléaire. On peut rêver d’un jour où l’on fera le procès pour crimes contre l’humanité des maîtres du charbon allemand et de leurs alliés les Grünen.
En attendant, Greenpeace et d’autres associations dévoyées ont fait que le charbon reste pour longtemps dans le monde la première source d’alimentation des centrales électriques. La planète est vraiment mal partie.

Rien n’excusera nos voisins germains d’avoir relancé au mépris de l’humanité l’un des plus grands tueurs des temps actuels. (5)

Jean-Marc FRENOVE 14990 BERNIERES-SUR-MER

(1) Krupp et ses associés du cartel allaient être condamnés à Nuremberg en 1948 pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
(2) En outre Jürgen Trittin fut impliqué dans le scandale de pédophilie qui a frappé le parti des Grünen en 2013, bon sang ne saurait mentir. Monsieur Cohn-Bendit lui, s’en est tiré.
(3) https://www.arte.tv/fr/videos/075226-010-A/dezoom-allemagne-exploiter-du-charbon-a-ciel-ouvert/.
(4) Selon la Revue trimestrielle de l’agence internationale de l’énergie atomique vol 42-2 juin 2000, une centrale à charbon rejette dans l’environnement 10 à 100 fois plus de radioactivité qu’une centrale
nucléaire de même puissance.
(5) On considère que le charbon fait 300.000 morts chaque année dans le monde. Dans “Silent Killers”, juin 2013, Greenpeace reconnait que les centrales à charbon en Europe entraînent la perte de 240.000 années de vie par an, et Le Monde écrit que le charbon est la cause de 23.000 morts par an en Europe.

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.