Un gendarme tué, les racailles sortent tranquilles de l’hôpital !

0
784

Gendarme tué sur l’A13 dans l’Eure : les deux suspects interpellés se sont enfuis de l’hôpital

Les deux hommes font désormais l’objet d’un mandat de recherche. Un gendarme a été tué lors d’un accident suite à ces deux interpellation de racailles récidivistes sur l’A13, et un second militaire est toujours dans le coma à l’hôpital, dans un état grave.

Les deux suspects de 25 ans interpellés sur l’autoroute A13 durant la nuit de lundi à mardi, dans l’Eure, juste avant l’accident dans lequel un gendarme a été tué, se sont enfuis de l’hôpital du Havre (Seine-Maritime) rapporte Ouest France. Légèrement blessés, ils n’avaient pas été placés sous surveillance. c’es plus qu’une erreur c’est une faute. La racaille ne respecte plus rien. Qui a pris la décision de les laisser libre?

Les deux hommes devaient être présentés à un juge d’instruction. Récidivistes « Très défavorablement connus » des services de police selon le procureur de la République, ils font désormais l’objet d’un mandat d’arrêt.

Ils ont interpellé cette nuit-là alors qu’ils effectuaient un « go-fast » selon une source proche de l’enquête. Peu après cette double arrestation – à laquelle des gendarmes de plusieurs sections de recherches ont participé, ainsi que leur collègue du GIGN -, le conducteur d’un poids lourd est venu percuter deux véhicules de gendarmerie, la voiture d’un particulier, une dépanneuse et un véhicule de la SAPN, la société d’autoroute.

L’adjudant Jean-Christophe Bolloch, 47 ans, affecté à la section de recherches de Rennes, a été tué. Son collègue, Stéphane Maignan, enquêteur de la section recherches de Saint-Malo, lui aussi adjudant, a été grièvement blessé. Son pronostic vital était toujours engagé ce jeudi a indiqué le procureur de la République d’Évreux, Remi Coutin. Le militaire se trouvait encore dans le coma au CHU de Rouen alors que les coupables se terrent sans doute dans un « quartier ».

LAISSER UNE REPONSE

S'il vous plaît entrer votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.